La cellule PyroBreaker est l’un des organes que nous retrouvons dans le tableau d’armoires électriques équipant notamment les usines et les bateaux.

Son rôle est d’assurer la protection contre les surtensions. Elle est donc composée de 3 cartouches pyrotechniques qui sont des fusibles à forte capacité. Nous sommes ici sur du courant triphasé 17kV – 4kA.

Ma participation pour ce projet est la globalité de l’étude, de la conception de la cellule, modèle totalement nouveau dans la gamme du client, jusqu’à la préparation de son expédition chez le client final, en passant par le calcul, la mise en plans, le suivi de fournisseurs – fabrication et les essais.

Les contraintes principales sont d’ordre dimensionnel (respecter les dimensions standard des cellules existantes, respecter les normes de tenue  à l’arc interne),  thermique (vérification en calcul de la nécessité de ventilateurs pour tenir le système dans une plage de température de fonctionnement correct), et bien évidemment mécanique, les efforts générés électrodynamiquement sont très contraignants pour la structure. Il est donc nécessaire de convertir les efforts électrodynamiques en efforts mécaniques afin de vérifier leur répercussion, et ajuster la fixation des systèmes de jeux de barres de façon à assurer et l’intégrité de la structure (mécano assemblé tôlé riveté) et conserver les distances normatives entre phases pour ce qui est de la tenue à l’arc interne.

Les systèmes de verrouillages et d’inter-verrouillages des portes et panneaux sont de même conçus sur mesure pour ce produit, afin d’éviter toute maintenance système sous tension.